Sénateur de la Marne

Vacances inclusives

Question n° 01562 adressée à M. le ministre des solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées publiée le 21/07/2022

Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre des solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées sur les difficultés d’accès aux loisirs et à la culture pour les jeunes adultes handicapés. En effet, si, depuis la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, cet accès est reconnu comme faisant partie des besoins essentiels à l’existence pour les personnes handicapées, la réalité reste bien éloignée des objectifs sociétaux et politiques énoncés par la loi. Ainsi en 2017, une personne handicapée sur trois ne partait jamais en vacances contre une personne valide sur dix. Il est pourtant essentiel que les personnes en situation de handicap accèdent – dès leur plus jeune âge – aux loisirs et séjours de vacances afin qu’ils puissent s’épanouir, se socialiser et apprendre à s’adapter à toute nouvelle rencontre ou environnement. Ainsi, il existe, depuis quelques années, des colonies de vacances inclusives qui permettent à ces jeunes de vivre des moments extraordinaires dans un environnement ordinaire. Toutefois, outre le fait que ces offres soient rares et souvent onéreuses, elles excluent les adolescents devenus majeurs. Ils subissent donc une double peine liée à leur handicap et à l’absence d’offres adéquates, alors même que certains jeunes adultes handicapés pourraient parfaitement continuer à être intégrés à des groupes d’adolescents. Ces vacances inclusives sont aussi à considérer comme un répit mérité et bienvenu pour les parents, généralement investis 24h/24, 7j/7 au bien-être physique et psychologique de leurs enfants. Par conséquent, il lui demande de mettre en place des solutions pour permettre aux jeunes adultes handicapés d’accéder aux loisirs, aux séjours de vacances, aux clubs enfants/adolescents jusqu’à l’année de leurs 25 ans.

A lire également…