Sénateur de la Marne

Utilisation des sels nitrités dans la charcuterie

Question n° 03973 adressée à M. le ministre de la santé et de la prévention publiée le 24/11/2022

Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre de la santé et de la prévention sur l’utilisation des sels nitrités dans la charcuterie. En effet, le centre international de la recherche sur le cancer (CIRC), organe de l’organisation mondiale de la santé, a classé les viandes transformées, dont les charcuteries, « cancérogènes pour l’homme ». Dès février 2020, la ligue contre le cancer, l’organisation non gouvernementale (ONG) Foodwatch et l’application nutritionnelle Yuka ont appelé à interdire les nitrites présents dans les viandes transformées, notamment la charcuterie. L’agence nationale sécurité sanitaire alimentaire nationale a confirmé en juillet 2022 le lien entre risque de cancer et exposition aux additifs nitrés, notamment utilisés en charcuterie. Les quatre additifs nitrités à proscrire seraient le nitrite de potassium (E249), le nitrite de sodium (E250), le nitrate de sodium (E251) et le nitrate de potassium (E252). Ces quatre substances sont autorisées, y compris en bio. Il convient donc d’explorer des pistes pour se passer de ces substances sans dégrader la qualité sanitaire et organoleptique des charcuteries, en dégageant des solutions techniquement et économiquement acceptables par les transformateurs. Pour cela, il faut accompagner les industriels pour tester les méthodes alternatives à l’utilisation des nitrites. Un certain nombre d’artisans et d’industriels se sont engagés pour bannir ses substances. Considérant qu’il s’agit là d’un enjeu de santé publique, il lui demande s’il entend interdire l’ajout de nitrites dans nos denrées alimentaires.

A lire également…