Sénateur de la Marne

Situation en Birmanie

Question n° 23819 adressée à M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères publiée le 15/07/2021

Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la situation en Birmanie. Le Sénat a pris récemment plusieurs initiatives sur le sujet. Ainsi, la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, dont il est membre, a auditionné récemment des membres du Gouvernement et du Parlement birman en exil, notamment M. Aung Kyi Nyunt, président du comité permanent de l’assemblée de l’union (CRPH). De même, le sénateur Pascal Allizard a déposé une proposition de résolution sur la Birmanie qui invite le Gouvernement français à reconnaître le Gouvernement d’unité nationale de Birmanie et à le soutenir dans ses actions pour le rétablissement de la paix et de la démocratie. Aujourd’hui, l’économie du pays est en train de s’effondrer, le système de soins, le système éducatif et tous les services de base sont de plus en plus défaillants. Aussi, le représentant spécial des nations unies pour la Birmanie, soutenu par de nombreuses organisations non-gouvernementales, demande que la junte militaire soit privée des ressources financières du pétrole et du gaz. De nombreuses voix s’élèvent pour demander, d’une part, des sanctions plus sévères pour faire cesser les atrocités commises par la junte contre le peuple birman et, d’autre part, un plan d’action humanitaire acheminé par des voies permettant de garantir que l’aide ne tombe pas dans les mains du pouvoir en place. À l’heure où le bilan humain dépasse les 900 morts depuis le 1er février 2021, il lui demande de lui indiquer quelles initiatives il entend prendre – en lien avec les autres États membres de l’Union Européenne – pour faire cesser les agissements de la junte.

A lire également…