Sénateur de la Marne

Revendications des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles

Question n° 02628 adressée à M. le ministre de la transformation et de la fonction publiques publiée le 15/09/2022

Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre de la transformation et de la fonction publiques sur le mal-être des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM), en grève en ce début de rentrée scolaire, pour réclamer une revalorisation de leur salaire à la hauteur de l’accroissement de leurs responsabilités techniques et éducatives. En 2018, dans son discours sur l’école maternelle, le Président de la République insistait sur l’importance du rôle et du savoir-faire des ATSEM. Ce constat a d’ailleurs largement été confirmé par la capacité d’adaptation aux différents protocoles sanitaires dont ont fait preuve les ATSEM durant toute la période de crise sanitaire. Faisant partie de la filière médico-sociale de la fonction publique territoriale, ces agents demandent notamment à toucher la prime mensuelle de 183 euros que le Ségur de la santé a octroyée aux puéricultrices, aides-soignants et aides à domicile. Fonctionnaires territoriales de catégorie C, elles voudraient, en outre, pouvoir intégrer la catégorie B de la fonction publique et surtout que soit pleinement reconnue la pénibilité de leurs fonctions. Ces doléances sont à la hauteur du manque de reconnaissance dont souffre, depuis des années, la profession dont les salaires ne sont pas à la hauteur des missions qui leur sont confiées : une carrière d’ATSEM débute au SMIC et s’achève aux alentours de 1 700 euros net, pour une quarantaine d’heures de travail par semaine. Considérant que la décision de rendre obligatoire la scolarisation des enfants dès l’âge de trois ans a ajouté une charge de travail supplémentaire, le sénateur demande au ministre de prendre des mesures pour une meilleure reconnaissance des ATSEM, rouage essentiel de l’école maternelle.

A lire également…