Sénateur de la Marne

Projet de stratégie décennale de lutte contre le cancer

Question n° 19912 adressée à M. le ministre de l’agriculture et de l’alimentation publiée le 14/01/2021


Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre de l’agriculture et de l’alimentation sur le projet de stratégie décennale de lutte contre le cancer qui inquiète l’ensemble de la filière vitivinicole. En effet, la proposition, telle qu’adoptée par le conseil d’administration de l’institut national du cancer (INCa) en novembre 2020, prévoit d’augmenter les droits d’accise sur le vin, de travailler à la mise en place d’un prix minimum, de taxer les dépenses de promotion de boissons alcoolisées ou encore de réduire l’accessibilité de l’offre à ces produits. Il convient pourtant de rappeler que la consommation de vin a diminué de près de 60 % sur les soixante dernières années et que 90 % des Français consomment moins de dix verres d’alcool par semaine. Outre le fait que les modes de consommation ont radicalement évolué, les professionnels de la vigne et du vin ont toujours œuvré en faveur d’une politique de consommation modérée et se sont toujours déclarés favorables à des mesures spécifiques ciblant les populations à risque. Ils ne peuvent pas, en revanche, accepter la mise en place de mesures punitives et stigmatisantes qui risquent de pénaliser lourdement une filière déjà en difficulté et qui ne répondront pas à la problématique de la consommation excessive. En conséquence, il lui demande d’intervenir dans ce débat afin qu’un arbitrage équilibré soit trouvé entre la prévention des comportements à risques et la préservation d’un modèle de consommation responsable existant depuis toujours dans notre pays.

A lire également…