Sénateur de la Marne

Politique européenne de défense

Question n° 24498 adressée à M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères
publiée le 23/09/2021

Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la rupture, par l’Australie, du contrat portant sur la construction de 12 sous-marins d’attaque à propulsion conventionnelle, dérivés de la classe Barracuda. En 2016, le Français DCNS (devenu depuis Naval Group) avait été sélectionné pour la construction de ces engins, prévue pour débuter en 2022. Ce contrat estimé à 56 milliards d’euros devait unir les deux nations pour 50 ans. Outre la perte d’un faramineux accord, la méthode employée par des pays alliés doit être considérée comme un raté diplomatique et une rupture de confiance avec eux. Il témoigne aussi de la perte d’influence de la France face à ses alliés occidentaux d’autant que cet épisode intervient après la décision soudaine de la Suisse d’annuler un contrat signé avec la France au profit d’une alliance américano-britannique et l’achat d’avions F35. Cet épisode malheureux nécessite donc, d’une part, d’obtenir des éclaircissements de la part de l’ensemble des parties prenantes et, d’autre part, de tirer les conséquences aux plans industriel et stratégique. Alors que les alliées d’hier tournent le dos à la France, il lui demande par conséquent comment le Gouvernement entend réagir dans cette nouvelle configuration diplomatique où il est temps de repenser les « finalités stratégiques » de l’alliance atlantique et où les 27 membres de l’Union européenne doivent désormais travailler ensemble à une politique commune de défense.

A lire également…