Sénateur de la Marne

Personnels de l’Office National des Forêts

Question n° 23661 adressée à M. le ministre de l’agriculture et de l’alimentation publiée le 08/07/2021

Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre de l’agriculture et de l’alimentation sur la situation des personnels de l’Office National des Forêts (ONF). En effet, leurs représentants, qui viennent de se voir communiquer le projet de contrat entre l’État et l’ONF pour la période 2021-2025, sont très inquiets pour leur avenir et celui de la structure elle-même. Ils listent de nombreux points d’achoppement : le périmètre du contrat (établissement public à caractère industriel et commercial ou groupe ONF), l’absence de commande officielle de l’État, dans le contrat, sur la filialisation des activités concurrentielles, la volonté affichée de désendettement, contredite par la trajectoire financière, les recettes bois affichées en augmentation, en dépit de toutes les alertes sur le sujet… De plus, ils ne comprennent pas pourquoi l’État demande à l’ONF de réduire ses effectifs de 95 équivalents temps plein (ETP) par an sur 5 ans, alors que la charge de travail supplémentaire liée à la gestion de la crise climatique et au plan de relance s’impose à l’organisme. Ainsi, les derniers audits en matière de santé et sécurité au travail (en 2020) ont montré des surcharges de travail moyennes situées entre 130 et 150 %. Considérant que la forêt est aujourd’hui en première ligne des conséquences du réchauffement climatique et au carrefour de besoins fondamentaux de la société, il lui demande de revoir le projet de contrat entre l’État et l’ONF, en concertation avec l’ensemble des parties prenantes, afin d’assurer un avenir serein à cet organisme, principal outil de la politique forestière publique.

A lire également…