Sénateur de la Marne

Part des protéines végétales dans l’alimentation des étudiants

Question n° 19943 adressée à Mme la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation publiée le 14/01/2021


Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de Mme la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation sur la demande formulée par l’association « Assiettes Végétales » sur la nécessité d’augmenter la part des protéines végétales dans l’alimentation des étudiants. Cette proposition figure parmi les mesures urgentes indiquées par le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), l’organisation des Nations unies (ONU) et des milliers de scientifiques du monde entier afin de lutter contre le changement climatique et les destructions environnementales. En effet, un plat d’origine végétale émet 60 % de gaz à effet de serre de moins qu’un plat carné. Cette mesure allant, en outre, dans le sens de l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) qui recommande pour la santé publique de consommer plus de céréales, de légumineuses, de noix, de légumes et de fruits, l’association propose donc de généraliser, voire amplifier, le choix végétal en restauration collective notamment à destination des étudiants. Pour cela, il faudrait que des plats à base de protéines végétales soient disponibles quotidiennement dans tous leurs points de restauration des centres régionaux des oeuvres universitaires et scolaires (CROUS). Selon elle, il serait possible qu’au moins un tiers du total des 70 millions de repas annuels qui y sont servis soient écologiquement responsables. Considérant que les étudiants sont un public sensible sur ce sujet, il lui demande si elle entend prendre des mesures afin que se développe une offre végétarienne riche en protéines végétales dans l’offre alimentaire des restaurants universitaires et cafétérias des CROUS.

A lire également…