Sénateur de la Marne

Moyens donnés au service social en faveur des élèves (SSFE)

Question n° 20883 adressée à M. le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports publiée le 18/02/2021

Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports sur les moyens donnés au service social en faveur des élèves (SSFE) pour exercer ses missions. Dans ce service spécialisé en protection de l’enfance, les assistants de service social scolaire sont diplômés et formés à l’accompagnement psychosocial, social et éducatif. Ils sont présents, en faible nombre, dans les établissements du second degré et, à la marge, faute de postes dans le premier degré. Ils sont là pour, d’une part, informer les élèves et leur famille et, d’autre part, former et conseiller les équipes éducatives sur la protection de l’enfance. Ils sont donc un soutien pour les enfants et les jeunes adultes exposés aux violences intra et extra-familiales (violences physiques, psychologiques et sexuelles). Ils relayent les faits aux autorités compétentes (Procureur de la République, magistrats, services départementaux…) et peuvent accompagner les élèves, les familles dans les démarches auprès des travailleurs sociaux ou des forces de l’ordre. Ils sont pourtant peu connus et reconnus alors que l’actualité montre combien il serait essentiel de renforcer leur présence au sein des établissements scolaires pour favoriser le repérage, l’accompagnement et la prise en charge au sein de l’institution scolaire des enfants, jeunes adultes, victimes et/ou témoins de violences. Alors même que les élèves, subissant la crise, voient leur scolarité mise à mal et que le nombre des violences familiales explosent dans notre pays, il lui demande de donner plus de moyens au SSFE en créant massivement des postes pour qu’il puisse y avoir des assistants présents sur l’ensemble des établissements du premier et second degré.

A lire également…