Sénateur de la Marne

Exportation de grumes issues des forêts françaises à destination des scieries chinoises

Question n° 24296 adressée à M. le ministre de l’agriculture et de l’alimentation publiée le 09/09/2021

Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre de l’agriculture et de l’alimentation sur les inquiétudes soulevées par la fédération nationale du bois (FNB) quant à l’exportation de grumes issues des forêts françaises à destination des scieries chinoises. En juillet 2021, les données statistiques des douanes chinoises témoignent d’un record historique mensuel d’expédition sans aucune transformation de grumes de chêne et de résineux à destination de la Chine jamais atteint par la France. En effet, après une année 2020 marquée par l’épidémie de Covid, la Chine a fait des producteurs français sa principale source d’approvisionnement en chênes, notamment suite à la décision de la Russie de ne plus exporter certains types de bois… Or, ces bois bruts, qui partent directement de forêts françaises en Asie par containers, feraient, par conséquent, défaut aux scieries françaises en manque d’approvisionnement de leurs outils industriels et ne disposant pas des fonds suffisants pour s’adapter à la hausse des prix alors même que la demande du marché domestique est très forte. Alors que vont se tenir les assises de la forêt et du bois en septembre 2021, les professionnels du secteur dénoncent, outre une perte de valeur ajoutée pour la France, une aberration sociale, économique et écologique. Considérant qu’il faut ajouter à cela les exportations vers d’autres pays que la Chine, l’hémorragie provoquée par ces exportations poseraient de graves problèmes aux scieries françaises. Par conséquent, il souhaiterait qu’il lui indique quelles mesures peuvent être mises en place pour mieux contrôler l’exportation de bois français vers l’Asie et s’assurer d’un approvisionnement correct de nos scieries.

A lire également…