Sénateur de la Marne

Disparition alarmante des animaux vertébrés

Question n° 03327 adressée à Mme la secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée de l’écologie publiée le 20/10/2022

Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de Mme la secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée de l’écologie sur le rapport « Planète vivante » du fonds mondial pour la nature (WWF) qui fait état de la disparition de 69 % des animaux vertébrés depuis 1970. Dans ce rapport sur l’état du vivant dans le monde, la situation de la biodiversité et des populations d’animaux vertébrés est jugée alarmante : en 10 ans le nombre d’animaux disparus a grimpé de 10 %. Parmi les animaux le plus en danger, on trouve l’éléphant des forêts en Afrique, le gorille des plaines, le requin ou la rainette. Les régions les plus touchées sont l’Amérique latine, les Caraïbes, l’Afrique ou encore l’Asie pacifique. Si l’homme reste le principal responsable de cette situation, l’organisation non gouvernementale précise que le changement climatique, qui occupe une place de plus en plus importante, pourrait devenir la cause principale de la disparition des animaux. Parmi les raisons qui expliquent cette situation, on trouve d’abord la destruction des forêts ou des habitats au profit de l’agriculture ou des constructions, puis le braconnage et la surexploitation notamment de la pêche… Si l’organisation met en avant des mesures positives déjà mises en place (les « aires protégées », la restauration des écosystèmes, la transformation de nos modes de production et de nos modes de production et de consommation…), elle précise qu’il faut aller plus vite et plus loin. Pour cela, elle appelle les gouvernements à prendre un moratoire sur l’exploitation minière des fonds marins et à suspendre les subventions dommageables à la biodiversité lors de la 15e conférence des parties à la convention sur la diversité biologique (CDB COP15) de décembre 2022. Par conséquent, il lui demande de bien indiquer comment le Gouvernement français prépare l’un des rendez-vous les plus déterminants de cette décennie pour la protection de l’environnement et la survie de l’humanité.

A lire également…