Sénateur de la Marne

Consultations médicales non honorées

Question n° 01965 adressée à M. le ministre de la santé et de la prévention publiée le 28/07/2022


Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre de la santé et de la prévention sur la nécessité de diminuer le nombre de consultations médicales non honorées. En effet, si le développement des prises de rendez-vous via des plateformes sur internet doit être considéré utile, il convient de constater qu’il a en revanche, en quelque sorte « décomplexifier » le patient. Il y aurait, ainsi, en France chaque année 28 000 000 de rendez-vous pris par des personnes qui, au final, ne se déplaceront pas pour la consultation. Cela devient de plus en plus difficile à gérer pour les professionnels de santé alors même que les patients qui ont véritablement besoin de consultation se retrouvent bloqués par ces « rendez-vous fantômes ». Aussi, agir sur le nombre de consultations non honorées, c’est libérer du temps de soin, donner de la disponibilité de rendez-vous aux patients et diminuer une part des passages aux urgences. Certains professionnels demandent ainsi la mise en place d’un droit à facturation des consultations non honorées chez les médecins et soignants. Considérant que cette dérive consumériste du soin impacte chaque jour l’organisation du soin et l’activité des médecins de ville et retentit sur celle des urgences hospitalières, il lui demande de quelle manière il entend intervenir sur cette question.

A lire également…