Sénateur de la Marne

Avenir des infirmières et assistantes de service social de l’éducation nationale

Question n° 03344 adressée à M. le ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse publiée le 20/10/2022

Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse sur le malaise profond qu’expriment les infirmières et assistantes de service social de l’éducation nationale. Ces professionnelles se retrouvent confrontées à moyens constants à une augmentation de la population scolaire et à une jeunesse qui nécessite une intervention accrue de leur part… Ne pas doter l’éducation nationale d’emplois supplémentaires signe, selon elles, l’abandon de la lutte contre les inégalités sociales et de santé au service de la réussite scolaire. L’aggravation des conditions de travail accentue le découragement et la fuite des infirmières et assistantes sociales de l’éducation nationale et cette situation alarmante est majorée par la faiblesse des salaires. Aussi elles voudraient recevoir, de façon rétroactive, le complément de traitement indiciaire de leurs corps respectifs et que des revalorisations indiciaires soient mises en œuvre pour permettre à leurs professions fortement féminisées d’atteindre le niveau de catégorie A. Considérant qu’une école au service de l’égalité républicaine passe par une meilleure reconnaissance des infirmières et assistantes de service social de l’éducation nationale, il lui demande ce qu’il entend mettre en œuvre pour renforcer l’attractivité de ces deux professions.

A lire également…