Sénateur de la Marne

Avenir des agences de voyages

Question n° 21358 adressée à M. le ministre de l’économie, des finances et de la relance publiée le 11/03/2021

Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre de l’économie, des finances et de la relance sur la situation des entreprises du voyage et les perspectives de prolongation et compléments dans l’accompagnement par l’État. En effet, comme nombre de secteurs d’activité, ces entreprises sont durement impactées par la crise sanitaire et économique. Ainsi, en 2020, l’activité des tour-opérateurs et agences de voyages a subi une baisse de l’ordre de 80 % à 90 % par rapport à 2019. Aujourd’hui nombre d’entre elles sont dans une situation dramatique. Si ce secteur n’est pas fermé « administrativement », il l’est de fait par la fermeture des frontières et les diverses interdictions de déplacements. Toutefois les charges sont toujours présentes, notamment les charges salariales liées au traitement des annulations, reports et remboursements des clients. Si la prolongation des aides de l’État, déjà en place, reste indispensable, les professionnels demandent aujourd’hui un accompagnement supplémentaire. Ils souhaitent une transformation des prêts garantis par l’État (PGE) en obligations perpétuelles, c’est-à-dire sans date de remboursement, mais portant un intérêt annuel (de 1 % par exemple). Ils veulent que soient préservés les biens personnels des entrepreneurs dans le cas des défaillances d’entreprises en dépôt de bilan directement liées à la crise du Covid-19. Ils demandent enfin que le Gouvernement défende les consommateurs et les professionnels contre les agissements et les prochaines défaillances prévisibles des compagnies aériennes. Par conséquent, il lui demande d’entendre les demandes formulées par ces professionnels et de prendre les mesures nécessaires afin d’éviter que ce secteur important pour l’économie ne s’effondre.

A lire également…