Sénateur de la Marne

Avenir de l’office national des forêts

Question n° 18986 adressée à M. le ministre de l’agriculture et de l’alimentation publiée le 19/11/2020

M. Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre de l’agriculture et de l’alimentation sur l’avenir de l’office national des forêts alors que les forêts, notamment celles du Grand-Est, traversent de grandes difficultés (question écrite n° 16796 publiée dans le JO Sénat du 18 juin 2020 à ce jour sans réponse…). Gestionnaire des forêts publiques, l’ONF est un acteur majeur de la transition écologique et du développement durable. Pourtant, il ne dispose plus, aujourd’hui, des moyens nécessaires pour mener à bien ses missions de service public, à travers la gestion et la conservation des forêts domaniales. Subissant de plein fouet des réformes structurelles incompréhensibles qui se traduisent notamment par une diminution constante des effectifs, les conditions de travail des agents sont de plus en plus dégradées. Les agents de l’ONF ont de moins en moins les moyens d’assurer leurs missions de prospective et de stratégie forestière et s’inquiètent d’une destruction du service public forestier et de sa privatisation rampante. Les forêts étant un levier essentiel du développement des territoires et contribuant à leur croissance économique, il lui demande de renoncer aux réformes structurelles qui mettent en péril un service public forestier de qualité.

A lire également…