Sénateur de la Marne

Accès au Trodelvy

Question n° 22553 adressée à M. le ministre des solidarités et de la santé publiée le 29/04/2021

Monsieur Yves Détraigne souhaite appeler l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé, sur l’appel des « Triplettes », collectif de femmes souffrant du cancer du sein triple négatif, très agressif et très difficile à soigner. Cette affection représente 15 à 20 % des cancers du sein et touche 11 000 femmes chaque année. La plupart ont entre 30 et 45 ans. Un tiers d’entre elles souffrent de métastases dans les 3 ans après le diagnostic. Leur vie est souvent en danger car les traitements habituels par chimiothérapie ne sont pas efficaces pour elles. Depuis un an, il existe un nouveau traitement, le Trodelvy. Cette chimiothérapie serait révolutionnaire car ciblée et doublée d’un anticorps qui a fait ses preuves. Sans conduire à la rémission, elle améliorerait radicalement les conditions de vie des patientes et allongerait leur durée de vie. Seules quelques dizaines de patientes en France bénéficient pour le moment du traitement par Trodelvy. Elles ont pu intégrer le protocole de soins grâce à une autorisation temporaire d’utilisation du Trodelvy accordée entre décembre et janvier dernier. En effet, ce médicament n’est pour le moment disponible qu’aux États-Unis, pays où il est produit par le laboratoire Gilead. À ce jour, leur capacité de production n’est pas suffisante pour fournir la France. L’entreprise précise que le Trodelvy ne pourrait être disponible qu’en décembre prochain dans l’Hexagone. Pour de nombreuses patientes, ce sera trop tard. Considérant que des vies sont en jeu, le sénateur demande au ministre de tout mettre en œuvre pour faire accélérer la production de Trodelvy afin que toutes les patientes françaises puissent avoir accès à ce traitement au plus vite.

A lire également…