Sénateur de la Marne

Accès à l’insuline pour tous

Question n° 22437 adressée à M. le ministre des solidarités et de la santé publiée le 22/04/2021

Monsieur Yves Détraigne attire l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur le récent appel en faveur d’un accès à l’insuline pour tous, formulé par plusieurs associations à l’occasion du lancement du « Global Diabetes Compact » par l’organisation mondiale de la santé (OMS). En effet, cent ans après sa découverte, l’insuline reste hors d’accès pour au moins la moitié des personnes qui en auraient besoin dans le monde. Elle représente pourtant un traitement vital pour des millions de personnes atteintes de diabète à travers le monde, la fédération internationale du diabète estimant même que d’ici 2045, le nombre de patients aura augmenté de 51 %. L’accès à des traitements abordables est donc crucial pour la survie des patients. Or, à ce jour, les capacités de production mondiale restent concentrées entre les mains de trois producteurs, ce qui entraîne des répercussions sur l’approvisionnement et les prix de l’insuline dans les pays en développement, mais aussi dans certains pays riches comme les États-Unis. Au Mali, le prix d’un flacon d’insuline avoisine les 7 euros alors que le salaire minimum dépasse à peine les 50 euros. Une étude montre même qu’une année d’approvisionnement en insuline absorbe plus 17 % des revenus d’une famille. Ces prix élevés représentent un obstacle majeur à l’accès à l’insuline. Pourtant, les prix de production sont estimés à moins de 72 dollars par an et par personne, et les inventeurs de l’insuline en avaient cédé les brevets pour un dollar symbolique, en 1923. L’obstacle du prix s’ajoute à d’autres contraintes sur le terrain, comme l’accès aux meilleurs outils d’administration (seringue, stylos…) ou encore le besoin de conserver l’insuline à une température comprise entre 2 et 8 degrés. Pour contribuer à résoudre les questions d’accès à l’insuline, les associations demandent des engagements concrets en termes de transparence des coûts et de multiplication des lieux de productions locaux. Considérant que l’initiative de l’OMS doit être une opportunité pour aller au-delà des déclarations de principe, il lui demande quelles mesures le Gouvernement envisage, avec ses partenaires européens notamment, afin d’assurer de façon pérenne un accès à l’insuline pour tous.

A lire également…