Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Libéralisation des plantations

Lettres communes d'Yves Détraigne et Françoise Férat à Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, et Amélie de Montchalin, secrétaire d'état chargée des affaires européennes, sur la nécessité de soutenir auprès des partenaires européennes la pérennisation du système de régulation existant en matière de plantation de vignes au-delà de 2030.

Lettres adressées le 3 avril 2019 - réponse en date du 24 juin 2019

Didier Guillaume précise avoir soutenu et fait voté, au niveau européen, par la commission "agriculture et développement rural", le maintien du régime jusque décembre 2050. Reste à convaincre notre partenaires européens…

télécharger la réponse ministérielle

Saisines

Retour en haut de la page