Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Meilleur encadrement du marketing alimentaire en direction des enfants

M. Yves Détraigne souhaite appeler l'attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur la pétition, lancée notamment par UFC - que choisir, demandant l'interdiction de la publicité pour les produits alimentaires notés D ou E et destinés aux enfants, à la télévision et sur internet. L'association de consommateurs dénonce un « matraquage publicitaire irresponsable en direction des enfants sur les aliments particulièrement gras, sucrés ou salés, en totale contradiction avec les recommandations des nutritionnistes et les engagements pris » de la part de l'industrie agro-alimentaire. Soulignant que les maladies liées à l'alimentation (diabète de type II, surpoids et obésité qui touchent un enfant sur six) atteignent des niveaux de plus en plus préoccupants et constatant que 88 % des publicités télévisées vues par les enfants concernent toujours des aliments particulièrement caloriques, elle demande un meilleur contrôle du marketing alimentaire. Par conséquent, il lui demande s'il entend mieux encadrer par la loi le marketing alimentaire à destination des enfants en interdisant les publicités sur les écrans (télévision et numérique) pour les aliments les plus néfastes pour la santé.

Question n° 17916 adressée à M. le ministre des solidarités et de la santé publiée le 24/09/2020

Questions ecrites

Retour en haut de la page