Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

A la une - Actualité de la ville de detraigne

Châlons-en-Champagne et le spectre de la double peine

Lors des débats à l'Assemblée nationale, Strasbourg a été « couronnée » capitale administrative de la future région Champagne-Ardenne Alsace Lorraine. Après le départ des 1250  militaires, c’est un nouveau coup dur pour Châlons-en-Champagne, Capitale de la Champagne Ardenne puisque près de 1000 agents  à Châlons sont liés au statut de chef-lieu de région.

Yves Détraigne s'est associé à la dizaine d'élus de la Marne —députés, sénateurs, maire ou président d’agglo —, auxquels s’est joint le président divers gauche du conseil régional de Champagne-Ardenne, pour dénoncer un « marchandage politicien et une basse compensation au refus de laisser l’Alsace seule ».

Alors que de nombreux alsaciens continuent de plaider pour rester seul, et que l’unanimité des élus alsaciens s’est exprimée pour ne pas être rattaché à la Champagne-Ardenne,  les Alsaciens obtiennent la capitale de la Nouvelle région. C'est un amendement inique et anticonstitutionnel qui fait de Strasbourg, la seule Capitale régionale (Champagne-Ardenne, Lorraine, Alsace) inscrite dans la  loi alors que ce choix relève d’un décret et donc du gouvernement.

La Champagne-Ardenne est décidément bel et bien abandonnée par ce gouvernement socialiste. Si cette décision était confirmée, ce serait une saignée considérable pour cette ville de 47 000 habitants déjà en proie au déclin démographique et dont l’économie repose en partie sur la présence d’un fort contingent d’emplois publics. La ville-préfecture de la Marne est victime de la double peine…

A lire également
Agenda - ville de detraigne
Retour en haut de la page